Dans la mémoire collective, l’image de l’homme préhistorique est celle d’un être à demi nu et poilu, violent et agressif, quittant épisodiquement sa caverne, armé d’une massue pour affronter dinosaures et animaux sauvages dans un monde hostile et dangereux.

De sa rencontre avec les dinosaures à l’âge d’or des cités lacustres, en passant par les dolmens gaulois ou encore l’homme des cavernes, la vision de l’homme préhistorique par l’homme moderne a longtemps été prisonnière de véritables clichés sur la Préhistoire. Ces clichés sont véritablement ancrés dans notre mémoire, parfois encore véhiculés dans les manuels scolaires.

À travers une très large iconographie et une multitude d’objets (maquettes, tableaux, objets archéologiques, chromolithographies, affiches, sculptures, films, publicités…), l’exposition décortique les principaux mythes sur la Préhistoire pour tenter de comprendre leur origine, leur diffusion et et les raisons qui font que, depuis près de deux siècles, ils continuent à influencer notre vision de la Préhistoire.

L’exposition se tient au Centre archéologique de la grotte Scladina
Ouverture : du lundi au vendredi de 9h à 16h et le premier dimanche du mois de 14 à 18h.