DigiArt

DigiArt

Le projet DigiArt a pour mission de proposer aux acteurs du patrimoine une gamme de solutions simples qui permettraient de valoriser plus encore le patrimoine culturel par le biais de solutions virtuelles et de créer un véritable internet des vestiges archéologiques. Il est doté d’un financement européen de 2,3 millions d’euros dans le cadre du programme « Horizon 2020 ». Actuellement, le consortium se compose de 7 partenaires : l’Université John Moore de Liverpool (Grande-Bretagne, direction du projet), le Centre pour la Recherche et la Technologie Hellas (Grèce), le Centre National de la Recherche Scientifique (France), Le site archéologique d’Aigai (Grèce), les sociétés Pix4D (Suisse) et Vulcan UAV (Grande-Bretagne) ainsi que le Centre archéologique de la grotte Scladina (Belgique).

La richesse de ce projet tient autant dans le nombre et l’origine de ses acteurs que de leurs orientations professionnelles : archéologues, anthropologues, ingénieurs, concepteurs de drones et programmateurs travaillent de concert afin de mettre au point des solutions innovantes et intuitives d’acquisition et de présentation des sites et objets archéologiques. Scladina soumet les ingénieurs à des contraintes très spécifiques : site exigu, à faible luminosité et forte humidité. En plus du site, les vestiges archéologiques et anthropologiques passeront aussi dans le monde virtuel. Ainsi, toute personne connectée à Internet tiendrait virtuellement un objet du musée et serait en mesure d’en trouver des similaires ailleurs dans le musée, dans ses réserves ou dans un autre musée dans un autre pays.
Le projet ambitionne de présenter l’ensemble des artefacts dans leur contexte via un environnement immersif en réalité virtuelle ou augmentée. Cette réalité virtuelle sera le fil rouge des histoires qui reconstitueront le contexte des objets. Il s’agira d’une réelle plus-value pour les acteurs du patrimoine culturel qui ne nécessitera pas une connaissance hyper spécialisée des techniques et outils de numérisation 3D. Pour suivre l’évolution du projet : http://digiart-project.eu/